Flag

An official website of the United States government

Allocution de l'Ambassadeur Christopher Lamora à l'Université de Buea
9 LECTURE RAPIDE
décembre 19, 2023

 

Ambassador Lamora giving remarks at the University of Buea graduation ceremony

Allocution de l’ambassadeur des États-Unis, S.E. Christopher J. Lamora,
à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes prononcée le
19 décembre 2023

 

 

Monsieur le Recteur , Professeur Ngomo Horace Manga,
Monsieur le doyen de la Faculté des sciences,
Représentant du ministre de la Santé publique,
Représentant du ministre de l’Enseignement supérieur,
Mesdames et messieurs les membres du gouvernement,
Chers lauréats,
Chères familles, chers amis, honorables invités, mesdames et messieurs,

 

Je suis très honoré d’être ici aujourd’hui pour célébrer la remise des diplômes à l’Université de Buea.

Ce jour est un moment important pour l’administration, les enseignants et les familles de tous ceux qui reçoivent leur diplôme aujourd’hui.  Et aux diplômés, félicitations !  Soyez fiers d’avoir obtenu votre diplôme, car ceci n’est possible qu’après des années et d’innombrables heures de travail acharné, de dévouement et de sacrifice.

Aux États-Unis, nous appelons souvent la cérémonie de remise des diplômes « commencement », ce qui peut sembler inhabituel, étant donné que la remise des diplômes marque officiellement la fin des études.  Pourtant, réfléchissez-y.  Si cette journée marque la fin d’un chapitre, c’est aussi le début d’un nouveau chapitre plein d’espoir et – éventuellement, pour être honnête – marquée par une certaine appréhension.

Beaucoup d’entre vous sont peut-être en train de réfléchir à leurs projets d’avenir, un avenir qui commence dès maintenant.   Mais je suis convaincu que votre expérience ici vous a donné des connaissances, des amitiés et la résilience nécessaires à votre vie future, en confiance et avec détermination.  Comme l’a dit un jour le grand Nelson Mandela, « l’éducation est l’arme la plus puissante que vous puissiez utiliser pour changer le monde ».  Quel que soit votre domaine, je vous encourage à contribuer à l’amélioration de vos communautés, de votre pays et du monde.

Car le monde a besoin que vous donniez le meilleur de vous.  Ensemble, nous sommes confrontés à des défis mondiaux considérables et, dans certains cas, sans précédent et croissants, notamment le changement climatique, l’insécurité alimentaire, les menaces sanitaires mondiales, le chômage, l’inflation et les conflits.  Que vous soyez politologue, ingénieur ou épidémiologue, vous avez un rôle à jouer dans la recherche et la mise en place de solutions à de tels défis.

C’est pourquoi les États-Unis investissent énormément dans des programmes visant à soutenir la santé et le bien-être du peuple camerounais.  En 2022, nous avons investi 136 milliards de francs CFA (soit 227 millions de dollars) au Cameroun.  Les chiffres sont importants, mais ce qui l’est encore plus, ce sont les personnes qui bénéficient de nos investissements et de notre partenariat.

Derrière chaque programme et chaque dollar, il y a des Camerounais qui reçoivent une aide alimentaire vitale, des antirétroviraux pour traiter le VIH, des moustiquaires imprégnées pour prévenir le paludisme ou un meilleur accès à l’eau potable.  Chaque année, l’ambassade des États-Unis envoie une centaine de Camerounais aux États-Unis dans le cadre de divers programmes d’échange, notamment les programmes Fulbright et Mandela Washington.  Nous investissons également dans l’enseignement supérieur ici même au Cameroun.

La promotion d’aujourd’hui comprend 16 diplômés talentueux du Programme de formation avancé en épidémiologie de terrain (FETP).  Chaque membre de ce groupe, la huitième cohorte, a défendu avec succès sa thèse et obtenu son master en sciences à l’Université de Buea.  Soutenu par CDC (les Centres des États-Unis pour le contrôle et la prévention des maladies), le Master en épidémiologie de terrain vise à renforcer les systèmes de santé publique en Afrique centrale, en améliorant la capacité de la région à surveiller, à détecter et à répondre aux maladies de manière toujours plus efficace.

Ce niveau d’excellence n’est possible que grâce à la collaboration exceptionnelle entre CDC et l’Université de Buea.  Plus de 122 diplômés de ce programme jouent un rôle capital dans la lutte contre les épidémies régionales et nationales, notamment contre le choléra, la rougeole, la variole, la méningite, la fièvre jaune, la COVID-19 et la poliomyélite.  Leur expertise est essentielle à l’amélioration de la santé de millions de personnes… tout comme je sais que ceux d’entre vous qui obtiennent leur diplôme aujourd’hui apporteront des contributions similaires.

La maîtrise en épidémiologie de terrain n’est qu’un exemple de notre partenariat avec l’Université de Buea.    Nous avons également collaboré à la création du Laboratoire des maladies infectieuses émergentes, qui a dirigé le plan d’action de la réponse COVID-19 pour la région du Sud-Ouest.  Nous sommes fiers de soutenir l’Espace américain de l’université depuis 2004, en fournissant des ressources informatiques et bibliothécaires, ainsi que des programmes réguliers sur un large éventail de sujets.

Des étudiants, des professeurs et d’anciens étudiants de l’Université de Buea participent régulièrement à des programmes d’échange du gouvernement des États-Unis.   Par exemple, le Vice-recteur , Professeur Kingsley Ngange, est actuellement aux États-Unis dans le cadre d’une bourse Fulbright d’un an pour mener des recherches à l’Université de Floride.   Enfin, des institutions américaines, telles que la Faculté de médecine de l’Université d’Arizona, l’Université technologique du Capitole et l’Université de Californie, à Los Angeles, collaborent avec l’Université de Buea pour améliorer les programmes universitaires destinés au personnel et aux étudiants. Ces initiatives démontrent que les États-Unis reconnaissent l’importance des partenariats internationaux pour le progrès de l’éducation et de la recherche dans nos deux pays.

Le Recteur, le professeur Ngomo Horace Manga, et ses estimés collègues m’ont gracieusement accueilli à l’université lors de ma première visite sur ce campus en juillet 2022.  Il m’est alors apparu clairement que l’Université de Buea est un centre d’excellence académique et de recherche au Cameroun et j’ai hâte d’être témoin des résultats positifs de nos efforts de collaboration en matière de promotion de l’excellence académique, de renforcement des systèmes de santé publique et de création d’un avenir plus radieux pour tous.

Et je sais que cet avenir auquel nous aspirons tous sera façonné en partie par ceux d’entre vous qui reçoivent leur diplôme aujourd’hui.  Une fois de plus, je vous félicite tous pour cette formidable réussite.  Finir son cursus universitaire avec succès demande beaucoup de travail, de dévouement, d’humilité et de passion.  J’espère que vous adopterez cette approche gagnante pour relever tous vos futurs défis, que ce soit au sein du gouvernement, de la société civile, du secteur privé ou du monde universitaire.  Il ne fait point de doute que vous avez beaucoup à apporter.    Je citerai, à cet effet, un proverbe africain : « Si vous pensez que vous êtes trop petit pour faire la différence, c’est que vous n’avez pas passé la nuit dans une chambre avec un moustique ! »

Alors, rêvez grand et faites la différence.   Je vous remercie de m’avoir donné l’occasion de m’entretenir avec vous.