Discours de la Conseillère aux Affaires Publiques à l’atelier sur le journalisme et l’évaluation de la gouvernance locale

Monsieur le Représentant du Ministre de la Communication,

Chers membres des médias,

Chers participants,

Bonjour

Je voudrais, avant toute chose, vous dire que je suis très contente de vous voir ce matin et je salue particulièrement ceux qui viennent des autres régions du Cameroun pour cette formation.

Monsieur le Représentant du Ministre de la Communication, il me plait d’être à vos côtés pour présider l’ouverture de cet atelier.  C’est une autre preuve que les Etats-Unis et le Cameroun sont des partenaires solides qui partagent des valeurs communes dans la promotion des professionnels des médias pour une meilleure information et une meilleure éducation des citoyens.

Les Etats-Unis sont un vrai ami du Cameroun et de toute sa population.  C’est pourquoi nous soutenons cet atelier organisé par le Club Po sur le rôle des médias dans le contrôle de la gouvernance locale, afin de donner aux journalistes les compétences nécessaires pour mener à bien le rôle critique qu’ils ont à jouer pour la bonne gouvernance et les élections.

Chers membres des médias,

Aux Etats-Unis, un proverbe dit que « toute politique est locale ».  Ce proverbe décrit l’attitude des électeurs au moment de choisir.  Ils sont concernés par ce qui affecte leur vie personnelle et les communautés dans lesquelles ils vivent, peu importe la façon dont la scène politique se déroule au niveau national.  Les élections législatives et municipales du 9 février prochain sont un moment important du processus démocratique.  Elles permettront aux citoyens de prendre des décisions qui affecteront leurs vies personnelles et celles de leurs communautés.   Mais leur capacité à faire un choix réfléchi dépend de vous.

Dans votre posture de professionnels des médias, vous devez suivre les procédures politiques et institutionnelles à travers lesquelles les décisions sont prises et mises en œuvre au niveau local.  Vos articles doivent démontrer une analyse critique des méthodes et de la réalisation effective des projets sur le terrain.  Le public dépend de vos articles dans la presse -écrite, audiovisuelle et en ligne- pour évaluer le travail de leurs conseillers municipaux, leurs maires, et leurs parlementaires.  Comme professionnels des médias, vous évaluez la gestion des communes, les points forts et les faiblesses en vue d’une gouvernance efficace.  Ceci permet aux citoyens de savoir si les autorités locales tiennent leurs promesses et accomplissent leurs devoirs.

Chers Participants,

Aux Etats-Unis, avec la fermeture de plusieurs petits journaux, du fait de la pression financière liée à la montée des médias en ligne, on a noté un déclin d’intérêt de la presse pour les activités de l’administration locale. Ceci entraîne un plus grand nombre de journaux à portée nationale, mais peu de journaux locaux. L’année dernière, une prestigieuse université qui forme en journalisme a mené une enquête sur l’impact de la disparition des médias à l’échelle locale. Les résultats ont montré que dans les localités qui avaient une faible couverture médiatique de l’actualité locale, les électeurs étaient moins informés, peu de personnes allaient voter pendant les élections et les élus rendaient moins compte aux populations qu’ils représentent. Aussi, l’administration locale était moins efficace et coûtait plus chère. En d’autres termes, l’administration locale gaspillait de l’argent quand les journalistes n’informaient pas régulièrement la population locale des décisions et des actions menées par les autorités locales.

Votre rôle de chien de garde de la démocratie est particulièrement important pendant les élections. Les candidats sortant ou nouveaux vont faire le tour des villes et villages à la conquête des voix. Vous avez la responsabilité de rendre compte professionnellement et avec exactitude des enjeux, du processus électoral, des candidats et de la campagne. Les articles que vous publiez permettent de s’assurer de la transparence, la responsabilité et la participation de tous.

En collaborant avec le Club Po pour cet atelier, comme pour celui de Bertoua en novembre dernier, nous améliorons votre capacité à renforcer la démocratie au Cameroun à travers un engagement citoyen conséquent.  Je salue le Club Po pour ses efforts de soutien aux journalistes qui couvrent les affaires politiques au Cameroun.

L’ambassade des Etats-Unis au Cameroun considère qu’une presse forte et indépendante est un pilier clé pour toute démocratie.  Nous continuerons à marteler l’importance d’une presse libre dans les sociétés démocratiques, et continuerons de supporter les professionnels des médias qui travaillent véritablement à informer le public avec précision.

Je vous souhaite un atelier plein de succès. Merci