Programmes de microfinancements

L’Ambassade des Etats-Unis au Cameroun a le plaisir de lancer un appel à projet dans le cadre du Fonds Julia Taft pour les Réfugiés, pour l’année 2019.

Qu’est-ce que le Fonds Julia Taft pour les Réfugiés?

Le Fonds Julia Taft pour les Réfugiés est une initiative du Bureau du département d’État pour la population, les réfugiés et les migrations (PRM), qui a pour but de répondre aux besoins critiques non-satisfaits des réfugiés. Crée en 2000, le Fonds Julia Taft pour les Réfugiés soutient les projets d’aide aux refugiées portant sur des problèmes non pris en compte par d’autres organisations. Le Fonds Julia Taft pour les Réfugiés vise également à combler des besoins ponctuels d’un coup total maximum de 25 000 dollars pour une durée maximale d’un an. Les programmes à succès sont ceux qui sont mis en œuvre localement et qui ne sont pas déjà pris en compte par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), d’autres organisations internationales ou non-gouvernementales.

Qu’est-ce que le Fonds Julia Taft pour les Réfugiés finance ?

Le Fonds Julia Taft pour les Réfugiés est principalement destiné aux projets qui appuient les réfugiés et/ou les retournés. Les projets qui bénéficient à la fois aux réfugiés/retournés et leurs populations hôtes peuvent être considérés, pourvu que la population réfugiée représente 80% des bénéficiaires directs. Les projets qui ciblent les Personnes Déplacées Internes (PDI), les apatrides et le migrants vulnérables ne peuvent être considérés dans le cadre de ce programme. Nous ne pouvons pas apporter un appui direct aux institutions publiques locales et ne pouvons non plus soutenir la proposition de projet d’une organisation déjà financée sur l’année fiscale en cours ou un projet en cours de financement, puisque le Fonds Julia Taft pour les Réfugiés couvre des besoins ponctuels et non de long terme.

Projets financés au cours des quatre dernières années

En 2018, 2017, 2016, et 2015, l’Ambassade des Etats-Unis a financés quatre projets Julia Taft dans deux régions affectées par la crise au Cameroun, pour un montant total de 99.400 USD.

 

Year Region Project Type
2018 Est Construction et équipement d’unité de transformation des produits agro-alimentaires à Kenzou.
2017 Est Construction de cinq block de toilettes pour les réfugiés hors site autour du camp des réfugiés à Lolo.
2016 Extrême-Nord Construction de deux forages pour les réfugiés hors site à Kerawa.
2015 Est Construction d’une école spécialisée pour les enfants réfugiés à Mandjou.

 

Quels sont les critères d’éligibilités?

Le Fonds Julia Taft pour les Réfugiés est restreint aux associations et Organisations non gouvernementales locales camerounaises ayant au moins deux ans d’expérience de travail au Cameroun. Les récipiendaires de l’année précédente du Fonds Julia Taft pour les Réfugiés ne sont pas éligibles au financement de l’année en cours.

Comment postuler?

Les ONGs sont invitées à soumettre leurs propositions de projet au plus tard le 19 mars 2019, en utilisant le formulaire standard de présentation des projets de l’ambassade des Etats-Unis par courriel à grantsyaounde@state.gov. Téléchargez le guide (PDF – 642KB)

NB: Veuillez prendre en compte les éléments suivants lors de la préparation des propositions de projet:

  • Le budget ne peut excéder $25 000 U.S. dollars;
  • Les propositions doivent être rédigées conformément au formulaire standard de présentation des projets de l’ambassade des Etats-Unis (ci-joint (PDF – 952 KB));
  • Le demandeur doit avoir un code de conduite conforme aux recommandations du Comité permanent inter-organisations des Nations Unies sur la Prévention des abus sexuels et de l’exploitation.

Contact

Fonds Julia Taft pour les Réfugiés
Ambassade des États-Unis d’Amérique
B.P. 817 Yaoundé
Courriel: grantsyaounde@state.gov
Téléphone: 22220-1500, poste 4171
Télécopieur: 22220-1503

Introduction

La Section Politique et Economique de l’Ambassade des Etats-Unis à Yaoundé au Cameroun lance un appel à projet dans le cadre de son Fonds pour les Microprojets PEPFAR afin de répondre aux défis critiques liés aux services communautaires de prévention, de soins et de traitement des nourrissons, des enfants et des adolescents infectés et affectés par le VIH/SIDA. L’objectif est de soutenir l’augmentation du nombre d’enfants testés pour le VIH et de faciliter l’accès au traitement pour ceux dont le dépistage est positif. Par ailleurs, les organisations bénéficiaires s’engageront à promouvoir et soutenir  la rétention des mères et des enfants inscrits aux TAR afin d’éliminer le virus, à renforcer les capacités des parents/tuteurs en matière de plaidoyer en faveur des nourrissons, des enfants et des adolescents vivant avec le VIH/SIDA, ainsi qu’à soutenir les adolescents en transition vers les programmes de VIH pour adultes. Les projets cibleront uniquement les districts de santé à Yaoundé et Douala. Les propositions peuvent cibler un ou plusieurs districts de santé dans ces villes : Deido, Cité  des Palmiers, Bonassama, Logbaba, Mbangue, New Bell, Nylon, Djoungolo, Nkolndongo, Biyem Assi, Cité  Verte and Efoulan.

Conditions Préliminaires à Remplir

  • Le plafond de financement est de $20,000 ;
  • Etre initié, géré et suivi par la communauté locale;
  • bénéficier à un grand nombre de personnes à travers des petites activités à fort impact;
  • Relatif à la prestation de services communautaires de prévention, de soins et de traitement aux nourrissons, aux enfants et aux adolescents infectés et affectés par le VIH / SIDA, y compris la sensibilisation, la formation et l’identification des cas;
  • être réalisable en douze mois, sans besoin de ressources supplémentaires du programme de subvention.

Catégories de Projets, Activités et Autres Rubriques de Dépense Autorisées

  • Éducation / formation de base et sensibilisation: Promouvoir les communications sur le changement de comportement (CCC) et les pratiques saines au moyen de programmes ou d’ateliers dans les domaines suivants:
    • Alimentation et nutrition;
    • Alimentation et sevrage sécuritaires pour les nourrissons;
    • Education et formation des parents / tuteurs (par exemple, parentalité positive);
      • Communication avec et soutien d’un enfant séropositif
      • prévention et prise en charge du VIH / SIDA;
      • Soins et soutien aux Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV); ou
      • Aide juridique et soutien psychosocial.
  • Services sociaux: Améliorer la vie et les conditions de vie des populations cibles, y compris les personnes vivant avec le VIH/SIDA (PVVIH), les OEV.

Les projets de cette catégorie pourraient inclure, mais ne sont pas limités à:

  • Renforcer la capacité des familles et des communautés à fournir des soins, un soutien et une protection aux orphelins et aux enfants vulnérables;
  • Éliminer les obstacles pour permettre la pleine participation des personnes vulnérables dans les communautés de soutien. Les activités pourraient inclure le plaidoyer communautaire et le renforcement de la famille;
  • Soutien aux adolescents en transition vers des programmes de VIH pour adultes;
  • Programmes de développement des compétences de vie pour les adolescents vivant avec le VIH; et
  • Renforcer la capacité des parents / soignants à défendre les enfants, les enfants et les adolescents séropositifs

Activités et Autres Eléments de Dépense non Autorisés

Les fonds du PSG ne peuvent pas être utilisés pour financer les activités ou les dépenses suivantes:

  • Les projets qui ne bénéficient qu’à un petits groupes d’individus (affaires personnelles, familles, ou individuelles).
  • Le financement des frais de fonctionnement récurrents tels que le loyer, les salaires, les coûts administratifs ou d’exploitation, les besoins courants de formation / éducation, les médicaments, le carburant ;
  • Les activités religieuses, politiques ou militaires, ainsi que celles intéressant la police, le système pénitencier ou l’application de la loi ;
  • Les fonds de roulement ;
  • Le matériel et les fournitures de bureau (ordinateurs, projecteurs de films, chaînes stéréo, crayons, papier, formulaires, chemise à dossiers, etc.).
  • L’achat des terrains ou des bâtiments ;
  • Les véhicules, les produits de luxe, le jeu de hasard ou l’équipement de surveillance ;

Procédure de sélection

Le programme est très compétitif et seules les meilleures demandes seront considérées. Si un projet est sélectionné pour examen, quelqu’un de l’Ambassade des États-Unis contactera le demandeur pour de plus amples informations. Le comité de sélection fondera sa décision sur l’impact potentiel, la faisabilité et l’efficience de l’activité proposée. Le comité examinera l’expérience de l’organisation proposant l’activité ainsi que sa contribution au projet.

Délais de Traitement des Demandes

Date limite des demandes:         Le 25 avril 2018.

Sélection :                                Avril-mai 2018

Signature des contrats :              Juin 2018

Comment Postuler

Remplissez et envoyez le formulaire de demande à l’Ambassade des États-Unis. Cliquez ici (PDF 1 MB) pour télécharger le formulaire. Vous pouvez également demander le formulaire et le guide (PDF 672 KB) par Email ou par téléphone en contactant le bureau des microprojets de la Section Politique et Economique. Le formulaire de demande PSG est GRATUIT et l’ambassade ne demande pas de paiement pour recevoir et évaluer un projet.

Contact

Adresse postale:                        Fonds pour le Microprojets PEPFAR

Ambassade des États-Unis  d’Amérique

B.P. 817 Yaoundé

Courriel:                                   grantsyaounde@state.gov

Téléphone:                               222-201-500, poste 4171 ou 4544

Télécopieur:                              222-201-503

Heures d’ouverture:                  Lundi à jeudi, 07h30-17h00 ; Vendredi, 7h30-12h30.

Présentation du Programme

Dans le cadre de l’engagement des États-Unis à accompagner le Cameroun dans son effort de développement, notre Ambassade accorde des micro financements aux organisations à la base à travers le Fonds spécial de soutien aux initiatives d’auto-assistance (SSH). Depuis 1983, l’Ambassadeur des États-Unis au Cameroun finance ainsi des projets de proximité au titre du programme SSH.  Ces projets, de petite envergure, sont issus des dix régions du pays. Le montant maximal octroyé par projet est généralement de l’ordre 10 000 dollars (soit environ cinq millions de francs CFA).

Conditions à remplir

Pour prétendre à un financement au titre du Programme SSH, le projet doit remplir un certain nombre de conditions, notamment:

  • avoir pour promoteur la collectivité et répondre aux besoins de celle-ci par un accroissement des revenus, une amélioration des conditions de vie;
  • bénéficier à un grand nombre de personnes;
  • prévoir une forte contribution locale, notamment sous forme de main d’œuvre, de matériaux, de terrain, d’équipements ou en numéraires;
  • refléter la capacité de la collectivité /du groupe à le mener à terme et l’inscrire dans la durée;
  • être réalisable dans les douze mois, sans besoin de ressources supplémentaires au titre du Fonds spécial; et
  • respecter les normes environnementales.

 Catégories de projets, activités et autres éléments de dépense admissibles au financement

  • Eau et assainissement : Les projets relevant de cette catégorie ont pour but d’assurer un accès large, fiable et économiquement durable à la ressource en eau et aux services d’assainissement pour promouvoir la santé, la sécurité et la prospérité des populations locales.
  • Accès à une eau saine: Puits, forages, adductions d’eau, borne fontaine et réseau de distribution; aménagement des sources ;
  • Assainissement de base: Toilettes, lave-mains, etc. On encourage ici l’adoption d’approches innovantes pour satisfaire la demande en termes de services et de produits d’assainissement.
  • Services sociaux  
  • Education et formation : Construction et/ou équipement des salles de classe, des centres/ateliers de formations professionnelles ; 
  • Santé : Construction et/ou équipement des infrastructures de santé ;
  • Développement communautaire : Construction des petits ponts, centres communautaires; installation des énergies renouvelables, etc.
  • Activités Génératrices de Revenus : Magasins de stockage, moulins, formations entrepreneuriales ;
  • Environnement/Agriculture : Appui technique et financier pour les projets de reboisement, conservation de la biodiversité et ressources naturelles, gestion des déchets, agropastoral communautaire.

Activités et autres éléments de dépense non admissibles au financement

  • Réfection d’installations existantes dont le mauvais état résulte de la négligence ou d’un manque de ressources.
  • Financement de frais d’exploitation récurrents tels que le loyer, les salaires, les coûts administratifs ou d’exploitation, les besoins courants de formation / éducation, les médicaments, le carburant, les aliments pour bétail ou les semences.
  • Activités religieuses, politiques ou militaires, ainsi que celles intéressant la police, le système pénitencier ou l’application de la loi.
  • Systèmes de crédit renouvelable.
  • Matériel et fournitures de bureau (ordinateurs, projecteurs de films, chaînes stéréo,  crayons, papier, formulaires, chemise à dossiers, etc.)
  • Équipement/uniformes pour équipes sportives, groupes de dance ou chorale.
  • Terrains ou bâtiments.
  • Véhicules, produits de luxe, jeu de hasard ou équipement de surveillance.
  • Matériels et services en rapport avec les interruptions de grosses.
  • Pesticides, fongicides ou herbicides.

Projets Financés en 2018

En 2016, l’Ambassade des Etats-Unis a financé 10 projets SSH dans sept régions du Cameroun pour un montant total de 40.000 USD.

 

 Table 1 – Projets Financés en 2018 par Région et par Type

Numéro Région Type de Projets
1 Adamaoua Construction d’un puits moderne communautaire
2 Centre Construction d’un puits moderne communautaire
3 Centre Construction d’un forage pour les Personnes Handicapées
4 Centre Collecte des déchets plastic dans six quartiers
5 Est Construction d’un puits moderne pour l’Hôpital de District
6 Est Fourniture des outils agricoles aux femmes autochtones Baka et formation
7 Ouest Construction d’un puits moderne communautaire

 

 Etude des dossiers

Le programme SSH est hautement compétitif. Historiquement, moins de dix pour cent des demandes reçues chaque année sont retenues.  Si une proposition est retenue  pour examen, un membre du personnel de l’Ambassade des États-Unis prendra attache avec le promoteur afin de vérifier l’exactitude des informations fournies et visiter le site du projet.

Délais de traitement des demandes

Date limite des demandes: Le 30 avril. Cependant, les demandes sont reçues de façon continue.
Sélection des propositions: Mai – Juillet
Remise des subventions: Août – Septembre

Comment formuler une demande de financement

Remplissez le formulaire de demande de financement. Ce formulaire est disponible en ligne (PDF – 518 KB). Vous pouvez également le demander par courriel ou l’obtenir auprès de la coordination du programme en vous rendant à l’Ambassade des Etats-Unis.

Guide du postulant (PDF – 366 KB)

Le Formulaire de demande de financement est GRATUIT. L’Ambassade des États-Unis NE DEMANDE PAS LES FRAIS D’ETUDE DE DOSSIER.

Adresses utiles

Fonds de soutien aux initiatives d’auto-assistance
Ambassade des États-Unis d’Amérique
B.P. 817 Yaoundé
Courriel: grantsyaounde@state.gov
Téléphone: 22220-1500, poste 4171
Télécopieur: 22220-1503
Heures ouvrées: Lundi à jeudi, 07h30-17h00; Vendredi, 7h30-12h30.

 

Introduction

Le programme Fonds pour la Démocratie, et les Droits de l’Homme en Afrique (ARDF) – pour la Démocratie, les Droits de l’Homme et la Gouvernance – a pour but de contribuer au renforcement des institutions démocratiques, à l’amélioration de la gouvernance et à la promotion du respect des droits de l’homme au Cameroun. Des subventions au titre du ARDF sont accordées aux organisations camerounaises qui s’emploient à mettre en œuvre, à court terme, des activités hautement ciblées et susceptibles de produire des résultats mesurables. L’année dernière, le programme ARDF a financé les projets dans les dix régions du Cameroun. Le plus souvent, ces subventions sont de l’ordre de 20000 dollars (soit environ 10 millions de francs CFA) ; elles ne peuvent excéder 25000 dollars (soit environ 12,5 millions de francs CFA). Une seule organisation ne peut solliciter plus d’une subvention lors du même cycle de financement. Les organisations ayant à leur actif une collaboration fructueuse avec les organisations de la société civile et pouvant présenté des états financiers vérifiés sont plus compétitives et ont de meilleures chances de recevoir des financements au titre de ce programme.

L’ambassade des États-Unis accordera la priorité aux propositions créatives et innovantes qui utilisent la technologie et les médias modernes pour atteindre un large public.

Condition à remplir

Pour prétendre à un financement de l’Ambassade des États-Unis au titre de l’ARDF, les projets doivent remplir les conditions suivantes:

  • Le plafond de financement est de 25.000 Dollars USD maximum ;
  • Avoir pour promoteur des organisations camerounaises;
  • Concourir à la promotion du pluralisme politique et du respect des droits de l’homme et civils;
  • Bénéficier un grand nombre de personnes;
  • Prévoir des activités, des dépenses et des délais concordants, raisonnables et compatibles avec les capacités réelles de l’organisation;
  • Etre réalisables dans les douze mois, sans besoin de ressources supplémentaires au titre de l’ARDF;
  • Etre respectueux des normes environnementales.

Les rapports

Les bénéficiaires de subventions au titre de l’ARDF doivent :

  • soumettre des rapports trimestriels (activités et financiers) à l’Ambassade des États-Unis;
  • s’assurer que toutes les dépenses font l’objet de pièces justificatives et que les fonds sont dépensés aux fins prévues;
  • Conserver les dossiers financiers de base durant toute la durée de l’activité financée, et pendant une période de trois ans après la fin du projet et la présentation de la facture définitive.

Catégories de projets, activités et autres éléments de dépense autorisés

  • Régimes et politiques des droits de l’homme

Les projets de cette catégorie concourent à soutenir les systèmes de prévention et traiter des violations des droits de l’homme grâce à l’alerte précoce, à la surveillance, aux enquêtes et aux rapports; Promouvoir le respect des droits de l’homme et soutenir les défenseurs des droits de l’homme en utilisant des systèmes juridiques nationaux, régionaux et internationaux pour la protection et l’application des droits de l’homme. Harmoniser les lois et politiques nationales avec les normes internationales relatives aux droits de l’homme; promouvoir l’adoption et la mise en œuvre des droits de l’homme et des normes du travail; et parrainer l’assistance juridique et d’autres formes d’assistance aux victimes de violations des droits de l’homme. Soutenir le travail de la Commission nationale des droits de l’homme. Intégrer les droits de l’homme dans la formation des acteurs du secteur de la sécurité, des enseignants, des dirigeants de la société civile, des journalistes, des chefs religieux et des responsables gouvernementaux.

  • Éducation Civique, Participation Citoyenne et Responsabilité Publique

Les projets de cette catégorie concourent à soutenir les activités qui font progresser l’engagement des citoyens pour responsabiliser les gouvernements et leur permettre de participer aux processus économiques, politiques, gouvernementaux et autres processus essentiels visant à créer des sociétés plus pacifiques, démocratiques et pluralistes. Promouvoir la participation des citoyens aux processus décisionnels locaux, par exemple par le biais du processus de budgétisation participative et d’un dialogue public-privé sur les priorités de développement économique. Parmi les autres activités, on peut citer: l’appui aux efforts de plaidoyer des OSC et des citoyens; aux initiatives de veille et de contrôle des citoyens; au renforcement de l’engagement des citoyens dans la prestation de services. Les activités relevant de cette composante ont trait au rôle que joue la société civile en vis-à-vis la responsabilisation des institutions publiques (rôle de veilleur).

Activités et Autres Eléments de Dépense non Autorisés

Les ressources de l’ARDF ne peuvent pas être utilisées pour financer les activités ou les dépenses suivantes:

  • Activités paramilitaires qui soutienne la police et les autres forces de l’ordre (même si l’activité proposée est conforme aux composantes décrites ci-dessus) ;
  • Construction de bâtiments;
  • Achat de véhicules;
  • Coûts administratifs, notamment les coûts d’entretien de bâtiments ou d’équipements, le loyer, les fournitures de bureau ou les salaires administratifs;
  • Déplacements hors du périmètre du projet;
  • Conférences ou ateliers dont les objectifs ne sont pas précis et clairement définis;
  • Projets de recherche sans composante à objectif de résultats;
  • Aide humanitaire ou soutien à des réfugiés (sauf s’il y a un rapport avec les droits humains);
  • Activités qui n’encouragent pas directement un respect accru des droits civils et humains;
  • Achat de produits pharmaceutiques, de pesticides ou d’engrais;
  • Activités visant à influencer le résultat d’élections, ou
  • Activités de formation, de conseil ou de soutien à la police, aux prisons ou à d’autres forces de maintien de l’ordre, à un programme militaire ou tout autre programme d’intelligence ou de surveillance interne.

Projets financés en 2017 et 2018

En 2017 et 2018, l’Ambassade des Etats-Unis a appuyé quatorze projets dans cadre du programme ARDF à hauteur de 600.000 Dollars Américains. Les thématiques des différents projets portaient entre autres sur :

  • Pour les Elections 
  • Engagement des jeunes et de la société civile dans la promotion de la participation citoyenne et de la transparence électorale à travers l’observation des élections
  • Mobilisation des jeunes et les femmes leaders pour une implication pacifique et non-violente dans le processus électoral
  • La mobilisation communautaire pour une plus grande participation des femmes, des femmes autochtones, des personnes handicapées et des jeunes dans le processus électoral
  • Le renforcement des compétences des membres des médias, des OSC et des partis politiques pour un processus électoral impartial, libre et équitable
  • Pour les Droits de l’Homme
  • Promouvoir le respect des droits de la veuve et vulgariser les instruments internationaux relatifs aux violences faites contre les femmes
  • Faciliter la délivrance de documents civils aux peuples autochtones et aux enfants déplacées
  • Promouvoir l’utilisation d’habeas corpus pour les détenus
  • Lutte contre la traite des personnes, la maltraitance d’enfants, la violence sexuelle et sexiste dans les écoles, la violation des droits de l’homme dans les environnements traditionnels

Procédure de sélection

Le programme est très compétitif et seules les meilleures demandes seront considérées. Si un projet est sélectionné pour examen, quelqu’un de l’Ambassade des États-Unis contactera le porteur de projet pour de plus amples informations. Le comité de sélection fondera sa décision sur l’impact potentiel, la faisabilité et l’efficience de l’activité proposée. Le comité examinera l’expérience de l’organisation proposant l’activité ainsi que sa contribution au projet.

Délais de Traitement des Demandes

Date limite des demandes:         Le 14 juillet 2019

Sélection :                                Juillet – Août 2019

Signature des contrats :             Août – Septembre 2019

Comment Postuler

Remplissez et envoyez le formulaire de demande à l’Ambassade des États-Unis. Cliquez ici (PDF – 952 KB) pour télécharger le formulaire. Vous pouvez également demander le formulaire et le guide par Email ou par téléphone en contactant le bureau des microprojets de la Section Politique et Economique. Le formulaire de demande PSG est GRATUIT et l’ambassade ne demande pas de paiement pour recevoir et évaluer un projet.

Directive ARDF :   Cliquez ici (PDF – 437 KB)

Contact

Adresse postale:                       Fonds pour la Démocratie et le Droits de l’Homme en Afrique

Ambassade des États-Unis  d’Amérique

B.P. 817 Yaoundé

Courriel:                                   grantsyaounde@state.gov

Téléphone:                               222-201-500, poste 4544 ou 4171

Télécopieur:                             222-201-503

Heures d’ouverture:                  Lundi à jeudi, 07h30-17h00 ; Vendredi, 7h30-12h30.

 

Veuillez cliquer ici pour les versions françaises des formulaires de demande de subvention obligatoires du Département d’État  américain. Ces formulaires doivent être soumis en anglais, mais des traductions en français sont fournies à titre de guide pour vous aider à les remplir