Formation au Journalisme pour une Meilleure Couverture de la COVID-19

La COVID-19 n’est pas un défi que pour le personnel médical. Les journalistes qui ont principalement la responsabilité de tenir le public correctement informé de cette menace afin que les gens puissent prendre des mesures responsables pour ralentir la propagation de cette maladie sont tout aussi concernés. Dans leur travail quotidien, les professionnels des médias sont confrontés à plusieurs obstacles pour atteindre cet objectif. Ils doivent faire le tri entre de nombreuses sources d’information, y compris les fausses nouvelles provenant de sources qui semblent à première vue crédibles.

Pour aider les médias à donner des informations fiables sur la pandémie de coronavirus, l’ambassade des États-Unis a organisé une série de formations virtuelles animées par une journaliste américaine expérimentée, Sarah Watcher. Près de 90 journalistes ont bénéficié de cette opportunité, apprenant les bonnes pratiques de reportage sur la maladie telles que : comment différencier les vraies et les fausses nouvelles, où obtenir des informations fiables sur la maladie, comment comprendre les statistiques, et les risques associés à la stigmatisation des personnes touchées et les stratégies pour la contrer.

Nous pensons que les journalistes jouent un rôle essentiel pour stopper la propagation de la maladie lorsqu’ils fournissent des informations précises et à temps au public. Les États-Unis sont depuis de nombreuses années un partenaire clé de l’Afrique et du Cameroun dans le domaine de la santé. Les États-Unis ont investi plus de 500 millions de dollars dans la santé publique au Cameroun. Sur plus de 250 millions de dollars engagés dans le monde par les États-Unis pour lutter contre la COVID-19 en Afrique, plus de 20 millions sont dépensés au Cameroun et les experts américains de la maladie travaillent aux côtés des responsables camerounais pour soutenir leur action.