Remarques concernant le don de matériel dans le cadre du programme de prévention du VIH/SIDA du ministère de la défense

Allocution de M. Matthew Miller, Chef de Mission adjoint ai. 
A l’occasion de la cérémonie de remise du don de matériel dans le cadre du Programme de prévention du VIH/SIDA du Département de la défense des Etats-Unis

Le 11 septembre 2020
Yaoundé, Cameroun

Distingués invités,

Chers professionnels des médias;

Je suis très heureux d’être ici avec vous aujourd’hui, et de représenter l’ambassade des États-Unis à cette occasion. Les États-Unis sont un partenaire engagé et un ami du Cameroun. La cérémonie d’aujourd’hui touche à plusieurs aspects importants de ce partenariat qui lie nos deux pays.

Contribuer à l’amélioration de la santé des Camerounais est l’une des principales priorités des investissements américains au Cameroun – c’est le premier aspect clé de notre partenariat. Nous travaillons en étroite collaboration avec le Cameroun depuis des années et avons investi plus d’un demi-milliard de dollars pour lutter contre le VIH / sida, le paludisme, la COVID-19 et bien d’autres maladies. Ensemble, nous avons accompli des actions significatives, à l’instar de la récente certification du Cameroun comme pays exempt du poliovirus sauvage.

Notre plus gros investissement a été dans la lutte contre le VIH / sida.  Seulement, pour cette année, nous avons décaissé près de 100 millions de dollars afin de soutenir le dépistage et le traitement. Ce soutien est géré par une équipe d’agences américaines, et l’une de ces agences est le Département de la Défense. Le don actuel de préservatifs fait partie de cette aide et contribuera à contrôler l’épidémie de VIH / sida. Tout comme une population en bonne santé peut mieux contribuer au développement et à la prospérité du pays, une armée en bonne santé peut mieux assurer la stabilité et la sécurité de la population grâce à une meilleure préparation militaire, une capacité de déploiement et un bien-être physique et émotionnel.

L’appui du programme de prévention du VIH / sida du Département de la défense des Etats-Unis a connu beaucoup de progrès. Ensemble, nous avons testé plus de 118 000 militaires et civils dans les hôpitaux militaires. Nous avons placé plus de 7 000 personnes sous traitement anti-VIH afin qu’elles puissent mener une vie normale et sans risque de propager la maladie. Le soutien des États-Unis a également permis d’améliorer et d’équiper le laboratoire de recherche militaire en matériel nécessaire pour effectuer des tests de dépistage du VIH.

Le deuxième aspect clé de notre partenariat bilatéral qui est abordé aujourd’hui, c’est la coopération en matière de sécurité. Le programme de prévention du VIH / sida est l’un des nombreux programmes de coopération militaire actuellement mis en œuvre pour soutenir nos intérêts mutuels en matière de sécurité. Certains autres programmes renforcent les capacités de l’aviation, notamment les compétences des pilotes dans la mécanique et dans la défense de la base aérienne, en vue de soutenir les opérations anti-terroristes dans le Grand Nord. D’autres programmes soutiennent les centres d’opérations maritimes du Cameroun pour renforcer la capacité du corps de la marine à lutter contre la piraterie, la pêche illégale et le trafic. Nous envoyons également des jeunes Camerounais faire des études universitaires dans des académies militaires américaines ; et des officiers militaires camerounais font des études professionnelles dans des centres de formation aux États-Unis aux côtés de leurs homologues américains.

Avec ce solide bilan en matière de coopération, je suis convaincu que nous pouvons atteindre notre objectif de contrôle de l’épidémie de VIH / sida au Cameroun.