Remarques de l’ambassadeur: 2019 YALI IMPACT SYMPOSIUM

SYMPOSIUM YALI IMPACT 2019
Palais de Congrès de Yaounde – 16 novembre 2019
Thème : Rôle des jeunes dans la consolidation de la paix et le développement durable au Cameroun

Allocution de S.E. M. l’Ambassadeur Peter Barlerin

Bonjour et bienvenue au Symposium YALI Impact 2019.

J’aimerais exprimer ma gratitude à Monsieur le ministre Mounouna Foutsou, ainsi qu’aux autres membres du gouvernement pour s’être joints à nous aujourd’hui.

En outre, je voudrais féliciter l’Association des anciens boursiers du programme Mandela Washington Fellowship pour avoir organisé ce symposium.  Pour la troisième année consécutive, l’ambassade des États-Unis s’est alliée à cette association pour réaliser cet évènement porteur pour l’avenir du Cameroun.

Ce partenariat constitue l’un des nombreux mécanismes qu’utilisent les États-Unis pour exprimer chaque jour sa détermination à être un partenaire fiable de tous les Camerounais qui œuvrent en faveur d’un avenir pacifique, prospère et démocratique.

Aux États-Unis, très peu d’entrepreneurs débutants dans le secteur de la haute technologie ont plus de 30 ans. C’est un milieu de jeunes ; les jeunes sont aux commandes ; les jeunes ont le pouvoir.

Mais dans d’autres régions du monde, y compris dans certaines régions d’Afrique, les jeunes ont été largement exclus des débats sur l’avenir, ce qui n’est pas juste.

Le symposium d’aujourd’hui offre aux jeunes leaders une plate-forme pour développer les moyens de promouvoir la paix dans leurs communautés.

Vos communautés ont besoin de vous. Votre pays a besoin de vous.

Vous pouvez faire une forte différence dans la vie des personnes autour de vous.

N’attendez pas demain pour faire la différence.

Comme le disait le président John Fitzgerald Kennedy, qui était d’ailleurs la plus jeune personne à avoir été élu président des États-Unis, « ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour votre pays.  »

Chers jeunes leaders, ne demandez pas ce que le Cameroun peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour le Cameroun.

Chaque année, le programme des boursiers Mandela Washington Fellowship reçoit plus de 2 000 candidatures pour 500 places.

Les critères de sélection mettent l’accent sur votre capacité à faire la différence aujourd’hui, et non votre capacité à le faire demain.

Vous n’avez pas besoin m’écouter pour vous dire que vous êtes accomplis.

Vous êtes accomplis.

Vos projets en sont la preuve.

Vos projets en sont la preuve.

Des projets tels que, l’initiative « Adoptez un jardin » de Patience Atim Mbah offrent aux jeunes vulnérables des compétences commercialisables et une source d’alimentation grâce à la création de jardins potagers.

On peut également citer la campagne de sensibilisation sur les grossesses chez les adolescentes de Dr Imelda Mbock qui a touché plusieurs étudiantes à travers le Cameroun.

Chacun de vous a une initiative similaire.  J’espère que votre inspiration sera encore plus forte au fur et à mesure que vous apprendrez des uns et des autres.

Inspirez-vous également de ceci : Chaque année, le gouvernement des États-Unis investit dans la jeunesse africaine en leur permettant de devenir des agents de changement positif dans leurs communautés.

Nous offrons des formations et des opportunités de mise en réseau pour les jeunes leaders du continent, notamment à travers notre réseau YALI, le programme de bourse Mandela Washington et nos centres régionaux de leadership.

Notre programme de petites bourses English Access offre aux jeunes défavorisés deux ans d’études intensives en anglais et de développement du leadership.

Les diplômés de ce programme en ressortent plus compétitifs en termes de possibilités d’emplois et d’opportunités académiques.

Le Cameroun continue de dominer l’Afrique centrale avec le nombre le plus élevé d’étudiants indépendants dans les universités américaines.

Nos services d’informations pour les études aux Etats-Unis – Education USA- ont élargi leurs activités de terrain au-delà de Yaoundé à 10 nouvelles écoles cette année, en plus de leur participation à des événements publics comme celui-ci.

Cet été, j’ai visité le camp d’été « My YALI Family » du programme des boursiers Mandela Washington Fellowship, financé par l’ambassade.

Ce programme a permis à 50 orphelins d’être connectés des anciens mentors de YALI

Tout au long de l’année, les mentors fournissent à leurs filleuls orphelins les conseils et le soutien nécessaires pour faire des choix positifs.

Il me revient que pendant le déjeuner au camp, un ami ministre anglican m’écrivait par téléphone des États-Unis ; il avait aidé la jeune femme à ma gauche, pendant qu’un autre ami missionnaire américain avait aidé le jeune homme à ma droite à Garoua. Ils venaient de voir, sur le site Web de l’ambassade, des photos récentes de moi en train de déjeuner avec des orphelins.

Cela m’a rappelé à quel point nous sommes interconnectés et que les bonnes personnes qui s’investissent dans le bien, quelle que soit leur religion, leur nationalité, la couleur de leur peau ou leur âge, peuvent faire la différence.

Cela m’a rappelé à quel point nous sommes interconnectés et que de bonnes personnes font de bonnes choses, quelle que soit leur religion, leur nationalité, leur couleur de peau ou leur âge, peuvent faire la différence.

Comme l’a écrit le romancier anglais E.M. Forster, « connectez seulement ». Ne connectez que les jeunes

Vos contributions individuelles ont fait une différence.

Cependant, cette conférence vise à mettre en relation vos talents et vos capacités pour créer un changement plus large et durable. Regardez autour de vous, les jeunes.

Vous êtes certes un public diversifié représentant les 10 régions du Cameroun, mais je suis certain que chacun d’entre vous peut trouver dans cette salle une personne dont les efforts sont complémentaires au sien.

Les discussions et les ateliers contenus dans le programme d’aujourd’hui vous aideront à établir ces liens, et je vous encourage à rester connectés au-delà du symposium.

Vive le Cameroun ! Vive les Etats-Unis d’Amérique. Cameroun – Etats-Unis, Allez de l’avant !

Je vous souhaite un excellent symposium.

Merci