Flag

An official website of the United States government

Visite de l'ambassadeur Lamora à Bamenda
5 LECTURE RAPIDE
janvier 25, 2024

Yaoundé, Cameroun — L’ambassadeur des États-Unis, S.E. M. Christopher J. Lamora était en visite à Bamenda les 23 et 24 janvier dernier marquant ainsi sa première visite dans la région du Nord-Ouest en tant qu’ambassadeur des États-Unis et sa deuxième depuis qu’il a servi au Cameroun il y a 32 ans en tant que jeune diplomate.  Au cours de sa visite, l’ambassadeur Lamora a déclaré : « Il était très important de venir dans la région du Nord-Ouest et à Bamenda en particulier pour entendre les points de vue d’un large éventail d’acteurs sur le terrain, notamment des représentants du gouvernement camerounais, des chefs religieux, des représentants de la société civile et des médias, ainsi que des partenaires clés du gouvernement américain dans le domaine de la santé et de l’aide humanitaire.  Ces échanges contribueront à façonner et à renforcer notre coopération avec toutes ces parties prenantes afin d’apporter du soutien aux populations de Bamenda, de la région du Nord-Ouest et du Cameroun dans son ensemble alors qu’elles œuvrent pour un avenir plus pacifique et plus prospère ».

Au cours de cette visite l’ambassadeur Lamora a rencontré le gouverneur de la région du Nord-Ouest, M. Adolphe Lele Lafrique, le maire de Bamenda, M. Paul Tambeng Achobong, le délégué régional à la sureté nationale, M. Elung Njume Wilson Nijkang et le président du Conseil régional, M Fru Angwafor III qui ont partagé leurs points de vue sur la sécurité, l’économie et la situation humanitaire dans la région.  L’ambassadeur a également rencontré des journalistes basés à Bamenda, des chefs religieux et des représentants de la société civile de différentes localités de la région, et a exprimé son appréciation et son admiration pour le rôle clé qu’ils jouent en contribuant à la bonne gouvernance, à la promotion et à la protection des droits de l’homme, et à la croissance économique.

Dans le but de réaffirmer le soutien de longue date du gouvernement des Etats-Unis dans les secteurs de la santé et de l’aide humanitaire, l’ambassadeur Lamora a rencontré des agences des Nations unies et des ONG partenaires dans l’enceinte commune des Nations unies.  Il a également visité séparément l’International Medical Corps (IMC) qui est financé à hauteur de plus de 1,5 milliard de FCFA chaque année par l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) afin de renforcer les soins de santé primaires dans les communautés éloignées affectées par la crise dans la région du Nord-Ouest.  Grâce à cette collaboration entre l’USAID et l’IMC, environ 57,000 personnes dans cette région ont désormais accès aux services de santé maternelle et reproductive ainsi qu’à l’assistance alimentaire.

Afin de souligner l’engagement durable des États-Unis dans la lutte contre le VIH/Sida, l’ambassadeur Lamora a visité le Centre de santé baptiste de Nkwen financé par le Plan présidentiel d’aide d’urgence pour la lutte contre le Sida (PEPFAR) et des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).  Dans cette formation sanitaire, l’ambassadeur a pu observer en personne comment le partenariat avec les États-Unis permet d’améliorer le diagnostic, les soins et le traitement du VIH.  Il a également été témoin des efforts de sensibilisation de la communauté locale sur la prévention du VIH.

CosMO-team-and-Ambassador-Lamaro-in-Bamenda-North-West-National-Episcopal-Conference-of-Cameroon-implementing-USAID-PEPFAR-CosMO-Project-for-Vulnerable-Children

L’un des points saillants  de la visite de l’ambassadeur à Bamenda a été la rencontre avec une équipe constituée de plusieurs ONG chargée de la mise en œuvre du projet de Consolidation des systèmes et services pour la gestion des orphelins et des enfants vulnérables au Cameroun (CoSMO), ainsi qu’un certain nombre d’enfants et de familles ayant bénéficié de ce projet.  Financé par l’USAID à 20 milliards de FCFA et mis en œuvre par la Conférence épiscopale nationale du Cameroun, ce projet quinquennal vise à améliorer le bien-être des enfants et des familles affectés par le VIH/Sida.  En 2023, le projet a atteint plus de 8,000 orphelins et enfants vulnérables dans la région du Nord-Ouest.